Les oeufs du dimanche seront Florentins | Recette

Il y a deux semaines, j’ai posté sur instagram une photo de nos oeufs florentins dominicaux et vous avez été plusieurs à m’en demander la recette, alors la voilà. Les oeufs florentins sont en fait une des diverses variations des oeufs bénédictes. Le plat se compose d’une base de pain, surmontée d’épinards (oeufs florentins) de lard/jambons (oeufs bénédictes) ou de saumon (oeufs royaux), sur laquelle on pose un oeuf poché avant de recouvrir le tout de sauce hollandaise.

Je vous préviens tout de suite, ce n’est pas une recette particulièrement facile, mais le résultat en vaut la peine ! Les deux difficultés principales sont la sauce hollandaise (qui peut trancher, ou qui ne prend pas) et de tout avoir prêt en même temps sans qu’une partie des ingrédients ne refroidissent ou ne brûlent.

Mais au fil des mois, on a trouvé 2-3 astuces et quelques conseils qui facilitent la tâche. Après, je ne vous cache pas que c’est beaucoup plus facile de faire ça à plusieurs que tout seul. Mais c’est faisable. Allez, je vous raconte comment.

Si vous avez eu de la popote à l’école (cours de cuisine donc) vous vous rappelez sans doute de cette étape ultra-chiante qu’on voulait absolument éviter (mais non ! pas la vaisselle), la mise en place. Il m’aura fallu 10 ans, mais c’est avec cette recette que je comprends enfin l’importance de la mise en place. Pour les oeufs florentins c’est carrément crucial.

Donc pour la mise en place, il vous faut du matériel et des ingrédients. Voici la liste pour faire le plat pour 2 personnes, pour 2-4 oeufs au final.

Matos : 1 poêle pour les épinards, 1 poêle (ou un toaster) pour les petits pains, 1 casserole d’eau bouillante pour les oeufs, 1 bol et 1 casserole avec de l’eau chaude pour faire un bain-marie pour la sauce hollandaise, et tant que vous y êtes mettez aussi les assiettes à préchauffer au four ou au micro-onde

Ingrédients : des épinards frais lavés (la quantité peut varier de 100 à 400g/personne selon votre appétit et vos envies, on peut aussi prendre des congelés) des petits pains (peu importe la forme, ça peut aussi être des toasts, des crumpets, des english muffins, des tranches de pain, c’est vous qui voyez) des oeufs (combien vous en voulez par personne + 1 jaune pour la sauce) du beurre fondu (50-100g selon si vous voulez peu ou beaucoup de sauce dans un récipient avec bec verseur) de quoi assaisonner la sauce et les épinards (sel, poivre, muscade, paprika, ou autre selon le goût) un peu de vinaigre ou de jus de citron (pour la sauce)

Encore un truc à vous dire, je suis quelqu’un qui cuisine au pif (et au goût) donc mes infos ne seront malheureusement pas forcément hyper précises. Si vous voulez une recette avec des grammes et tout, allez voir sur google. Moi je vous propose plutôt de suivre vos papilles, votre instinct et quelques uns de mes conseils.

La première étape une fois que tout est prêt est d’amorcer la sauce hollandaise. C’est en même temps ce qui prend le plus de temps et ce qui est le plus compliqué. Comme la sauce n’aime pas trop poser (elle a tendance à trancher), je la commence, puis je prépare tout le reste, et quand tout est plus ou moins prêt je la termine comme ça elle n’a pas (moins) l’occasion de trancher.

Pour commencer la sauce, mettez dans le bol (hors du bain-marie pour le moment) le jaune d’oeuf avec env. 1 cs de vinaigre blanc ou de jus de citron et un petit peu de sel (on ajustera à la fin)

Et là vous allez faire fonctionner l’huile de coude, il faut battre ce jaune d’oeuf jusqu’à ce que la mixture blanchisse et double de volume. En gros passer de l’image ci-dessus à celle ci-dessous

Une fois que le début de votre sauce est prêt, on peut passer à la suite.

Je choisis les épinards comme étape suivante parce que c’est les seuls qui s’en fiche s’ils restent un peu longtemps sur le feu. En baissant la plaque à feu doux, ils peuvent attendre que le reste soit prêt.

Je mets un peu de beurre ou d’huile d’olive dans la poêle (pour le goût parce que de toute façon on utilise pas le jus au fond de la poêle au final), je mets le feu à 7 (sur 9) et je balance les épinards. Au début on peut rien faire, mais avec la chaleur ils vont réduire et là vous pourrez commencer à assaisonner et remuer.

Pendant que les épinards cuisent je mets les pains sur le feu. Et là, c’est une étape qu’on pourrait grandement faciliter en utilisant un toaster. On pris l’habitude de les faire à la poêle dans un petit peu d’huile d’olive (pour le goût), mais ça demande d’être relativement attentifs pour ne pas qu’ils brûlent. Donc si vous préférez, attendez un peu, et quand tout est presque prêt, balancez-les dans le toaster où ils risquent pas (moins) de brûler.

Enfin, quand tout le reste est lancé, je mets les oeufs dans l’eau bouillante. Et c’est là que nous trichons. Après quelques essais infructueux, on a décidé d’abandonner les oeufs pochés. A la place, on fait des espèces d’oeufs à la coque (4 min 30 en les sortant du frigo et les plongeant dans l’eau déjà bouillante) qu’on pèle. Par contre, je vous préviens que peler des oeufs qui sont qu’à moitié cuits c’est pas facile. Donc si vous savez faire les oeufs pochés, préférez cette option.

Malheureusement on y arrive pas donc on pèle nos oeufs à la coque. Un peu galère mais on s’y fait. Plus les oeufs sont cuits plus ce sera facile de les peler, mais moins le jaune sera coulant.

C’est à ce moment, quand tout est sur le feu et sur le point d’être prêt, que vous allez pouvoir terminer votre sauce hollandaise. Quand il reste à peu près trois minutes de cuisson aux oeufs, je me lance.

Assurez-vous que l’eau de votre bain-marie frémit mais n’est pas bouillante (pour éviter que l’oeuf ne cuise), puis placez votre bol sur la casserole. Ensuite, c’est un peu comme une mayonnaise, vous versez le beurre petit à petit en remuant constamment et normalement la sauce va s’épaissir.

Si la sauce se sépare, vous pouvez la rattraper avec de l’eau froide en séparant le liquide du coagulé. Vous mettez le coagulé dans un nouveau bol avec une cs d’eau froide puis vous battez bien. Ensuite, vous remettez sur le bain-marie et vous ajoutez le liquide gentiment en remuant sans arrêt. Normalement c’est presque plus facile de la rattraper que de la réussir du premier coup.

Une fois que vous avez mis tout le beurre, vous pouvez ajuster l’assaisonnement (sel, poivre, épices de votre choix) et éventuellement un peu plus de citron/vinaigre si vous la voulez plus piquante. Mais faites attention de pas arrêter de remuer trop longtemps pendant que vous assaisonner sinon elle risque de trancher. Et quand elle est prête, enlever-là du bain-marie sinon elle va trancher. Faut pas juste enlever le bain-marie de la plaque mais carrément enlever le bol du bain-marie.

J’espère que vous avez pas oublié d’enlever vos oeufs du feu …

Et c’est là que le stress monte. Normalement, tout est prêt, tout est chaud, rien n’a brûlé, rien n’a tranché, et il va falloir monter le plat avant que quelque chose ne refroidisse, ne brûle ou ne tranche.

On commence par mettre le pain dans l’assiette, puis les épinards qu’on aura un peu égouttés pour que le pain ne devienne pas tout mou et ensuite on met l’oeuf à la coque qu’on aura vite pelé, probablement en se brûlant les doigts.

C’est là que ça aide d’avoir quelqu’un d’autre !

Et enfin la dernière étape, la sauce. Une cuillère à soupe, ou 15, ça dépend de votre régime, de votre envie, de votre goût, etc. Mais notre devise ici c’est, « y a jamais trop de sauce ».

Et là, si tout est chaud, et pas tranché, asseyez-vous et profitez du fruit de votre labeur. (Si possible sans penser à la montagne de vaisselle qui vous attend à la cuisine. Eheheh)

Et comme vous pouvez le constater, les oeufs à la coque n’ont rien à envier aux oeufs pochés, le jaune est tout aussi coulant. Miam !

J’espère que je vous ai pas fait trop peur avec ma recette, parce que je vous assure que ça en vaut la peine. Mais comme ça, pas de mensonges, vous savez dans quoi vous vous lancez.

Aurez-vous le courage de tenter l’aventure ?

x
Macha

  • Wake up the Queen

    Coucou Macha!

    Alors je n’aurais jamais pensé qu’il fallait autant de boulot pour cette recette mais elle a l’air tellement délicieuse que je vais peut-être tenter 🙂

    Jolie journée,
    Tina
    http://wakeupthequeen.com/