S’épiler les jambes | Braun Silk Epil 9 VS Silk Epil 3

Vous avez sûrement remarqué que le soleil est revenu dans nos contrées, et les températures ont même grimpé un peu. On m’a toujours dit ‘en avril ne te découvre pas d’un fil’ mais je dois vous avouer que j’ai déjà ressorti mes shorts.

Mais qui dit short dit … oups ma fourrure d’ours ! Eh oui, après de longs mois d’hiver, parfois, il se pourrait, qu’on ait, éventuellement, un peu omis, de s’épiler les jambes. Peut-être.

Bon perso c’est pas mon cas, parce qu’avec les cours de pole dance, je suis forcée, hiver comme été, d’avoir les jambes plus ou moins présentables. Enfin je dis ‘forcée’ … Chacun-e fait ce qui lui plait, et si vous voulez exhibez vos jambes façon fourrure d’ours, que vous soyez un homme ou une femme, soyez libres ! Perso, j’ai déjà vu mes jambes avec un peu de fourrure et j’ai pas trouvé ça super mignon du coup mes épilateurs n’ont pas la chance d’hiberner. Mais chacun son avis.

Donc je ne suis en tout cas pas là pour vous dire que vous devez vous épiler les jambes avant de mettre vos shorts, je suis là pour vous parler de deux épilateurs que j’ai testé, et qui pourraient vous convenir si la fourrure d’ours c’est pas votre truc non plus.

On arrête là cette tangente un peu douteuse et on se concentre sur les appareils si ça vous va.

Je vais en fait vous présenter deux épilateurs que j’ai testé, de la même marque, mais ce sont des modèles différents.

Le premier est l’épilateur que j’utilise depuis trois ans, il s’agit du Silk Epil 3 de chez Braun. Le deuxième, ça fait quelques mois que je l’ai, c’est le Silk Epil 9, de chez Braun également.

Alors la différence de numéro entre les deux, n’est pas seulement due à l’évolution dans le temps, c’est aussi du à une différence entre l’entrée de gamme et le haut de gamme.

J’essayais de vous faire une analogie et j’ai rien trouvé de mieux que des voitures. En fait le silk epil 3 serait la voiture de base, et le silk epil 9 serait plus ou moins la même voiture, mais livrée avec toutes les options. En gros. A peu près.

Personnellement j’ai toujours utilisé un épilateur pour mes jambes parce que ma maman m’avait fortement déconseillé le rasoir à cause de la maintenance qui est nettement plus importante et des poils qui repoussent plus vite et plus noirs. Mais j’aimerais quand même casser quelques mythes à propos de l’épilateur.

Sur la boîte on peut souvent lire ‘jusqu’à 4 semaines sans poils’ ou ce genre d’affirmation. Alors je sais pas si j’ai des Super-Poils, mais si je veux avoir les jambes nickel (et je veux vraiment dire nickel, pas juste ‘à peu près acceptables’) il faut que je recommence chaque semaine. Que ce soit pour les jambes ou les aisselles.* Mais on peut aussi s’en sortir en le faisant légèrement moins souvent parce qu’à la repousse les poils ne sont pas tout à fait aussi visibles que quand on utilise un rasoir.

Et comme le dit si bien Estelle, s’ils sont assez près pour voir que t’as les jambes mal épilées, ils sont trop près, et tu peux en profiter pour leur donner un coup de pied. Eh ouais !

Quant à la douleur, on s’habitue vraiment. Ça reste désagréable mais au bout d’un moment on arrive même à le faire en étant semi-détendue. Eheh. Et puis, moins on attend entre deux sessions, moins il y a de poils, moins ça dure long et surtout, moins ça fait mal.

Du coup, ça doit faire plus de 10 ans que je m’épile les jambes à l’épilateur et c’est la première fois que je teste un appareil qui n’est pas le plus bas de gamme. Jusque là, avec mon budget d’ado/d’étudiante, je m’étais toujours dirigée du moins cher possible.

*oui je me fais les aisselles à l’épilateur. J’avais commencé au rasoir (pendant plusieurs années) puis une copine m’a dit qu’elle le faisait à la pince à épiler. Du coup je me suis dit que j’allais tenter à l’épilateur. Alors les 2-3 premières fois ça a fait hyyyyper mal et ça a même saigné un petit peu, mais depuis je suis contente de l’avoir fait, parce que c’est moins de maintenance et les poils se voient nettement moins en repoussant. Mais je ne vous mentirai pas, faut serrer les dents au début.

Mais voici le haut de gamme, le Silk Epil 9, dans sa version rose-gold en plus. Avec des paillettes ! J’ai reçu le kit Braun Silk Epil 9 SkinSpa* pour être tout à fait exacte. Et en ce moment, c’est que Braun fait de ‘mieux’ et c’est le set le plus complet. Et du coup, est-il vraiment mieux que mon entrée de gamme ?

Pour commencer, les deux appareils servent d’épilateur (incroyable, je sais, mais vrai !) et là, le concept est plus ou moins le même pour les deux appareils. Pour cette section je vais me référer aux 4 photos ci-dessous afin d’illustrer au mieux mes propos.

Les deux appareils fonctionnent avec un système qui est similaire, c’est à dire plusieurs pince à épiler montées sur une base rotative. Celles du Silk Epil 3 ressemblent vraiment à des pince à épiler (celui de droite sur les photos donc) alors que le Silk Epil 9 a un système un peu différent puisque le poil est coincé entre une partie en métal (qui bouge) et une en plastique qui est fixe. Mais bon, ça c’est du détail technique, en pratique, les deux appareils pincent les poils et les arrachent. Et voilà

Comme vous pouvez le voir sur la photo en bas à gauche, sur le Silk Epil 9, on peut rajouter une espèce de double bande de massage composée de petites billes en plastique qui sont censées stimuler la peau pour une expérience plus confortable. Le Silk Epil 3 a aussi cette fonction mais il semblerait que j’ai perdu la pièce. C’est dire combien je l’utilise. L’ironie de la chose c’est que je trouve ces billes de massage terriblement désagréables. Je trouve qu’elles ont des angles trop aigus et plutôt que de m’offrir un agréable massage, ça me ‘griffe’ un peu la surface de la peau.

Enfin, en bas à droite, vous pouvez observer le troisième accessoires qui s’attache sur la tête d’épilation. Je ne sais pas comment l’appeler, mais disons que c’est une sorte de cache qui permet de réduire considérablement la surface d’épilation. C’est idéal pour les zones plus sensibles (si vous vouliez l’utiliser pour le bikini par exemple) et c’est un accessoire qui est aussi disponible avec le Silk Epil 3 mais que j’ai aussi perdu apparemment. Enfin, sur la boîte, ils disent que cet accessoire est pour le visage. Mais … le visage ? Vraiment ?

Les deux appareils sont également dotés d’une lumière qui permet de mieux voir ce qu’on fait, et de deux vitesses. Ça peut sembler inutile mais pour les zones plus sensibles, en mettant la petite vitesse, la douleur est légèrement amoindrie. J’utilise cet appareil pour mes jambes et mes aisselles et sous les bras, j’utilise la première vitesse.

Autre différence, comme vous pouvez le voir sur les photos, le Silk Epil 9 a une surface d’épilation plus large ce qui permettra d’enlever plus de poils en un seul passage et ainsi de réduire la durée de la séance de torture. On notera aussi que le Silk Epil 3 est doté de 20 pinces à épiler alors que le 9 en a 40.

Et justement, j’ai remarqué que le Silk Epil 9 était nettement plus rapide. J’ai chronométré ! 8 min pour la jambe avec le Silk Epil 3 et 6 minutes avec le Silk Epil 9. Pour les aisselles, presque 2 minutes avec le 3, et à peine plus d’une minute avec le 9. Dans l’absolu ça peut sembler peu, mais proportionnellement, on gagne un quart du temps, et c’est très appréciable !

Autre différence importante, la façon dont ils sont alimentés. Le Silk Epil 3 fonctionne avec un cable et doit à tout moment être branché sur le secteur pour être utilisé. L’inconvénient c’est qu’on ne peut pas le prendre partout puisqu’on a la contrainte de la prise. L’avantage c’est qu’on ne sera jamais embêté parce qu’on a oublié de le charger. Et on ne devra pas faire de pause parce qu’il s’est déchargé en plein milieu d’une jambe. Le Silk Epil 9 quant à lui fonctionne avec un chargeur et ne peut pas être utilisé quand il est en train de charger. Ils en ont profité pour le faire étanche ce qui permet de le prendre sous la douche ou dans le bain. Mais il ne faut pas oublier de le charger. Il faut 1h pour le charger puis on peut l’utiliser pendant 40 minutes. J’ai pas vérifié mais c’est ce que dit le carton.

Les deux appareils sont également livrés avec une tête de rasage qui peut ou non être utilisée avec l’accessoire tondeuse (photo en haut à gauche ci-dessous.)

A ce niveau-là, je ne constate pas de réelle différence entre les deux versions. La tondeuse peut-être utilisée pour raccourcir les poils. Avant de les épiler par exemple, mais je n’ai jamais utilisé cet accessoire. Et la tête de rasage, en gros c’est comme un rasoir avec moins de risque de se couper. Comme je n’utilise pas de rasoir je peux pas vraiment comparer ça à un rasoir traditionnel. Ce n’est pas vraiment quelque chose que j’utilise non plus d’ailleurs. Parfois, je l’utilise quand il y a quelques poils très courts pour avoir un résultat qui soit aussi lisse qu’un miroir, mais c’est rare.

Et c’est maintenant qu’on en arrive au pack d’option. Tous les accessoires en photo ci-dessous ne sont disponibles qu’avec le Silk Epil 9. On a vu la tête d’épilation et la tête de rasage, mais cet appareil a une troisième tête sur laquelle on peut fixer des brosses et une tête de massage.

La brosse bleue est composée de 10’000 poils (oh l’ironie !), et éliminent les peaux mortes afin d’éviter les poils incarnés. En l’utilisant on a un peeling 6x plus efficace que lorsqu’on fait un peeling manuel.

La brosse violette est plus douce et peut être utilisée tous les jours et conviendra aux peaux plus sensibles. Elle offre un peeling 4x plus efficace qu’un peeling manuel.

Enfin, la tête de massage vert menthe est composée de 60 picots en silicone pour un massage de la peau. Cette tête de massage est censée stimuler la circulation du sang et ainsi offrir à la peau une apparence raffermie et vivifiée.

Et c’est là que je vais faire la blogueuse en carton. Je n’ai quasiment pas utilisé ces accessoires. J’y ai pensé, j’ai voulu, mais je l’ai pas fait. Vous allez peut-être me haïr, mais j’ai déjà la chance énorme de ne pas avoir de poils incarnés. Du coup, je serais horriblement mal placée pour vous parler de l’efficacité des brosses à ce sujet. Je les ai quand même utilisées pour me faire un peeling comme j’en fait parfois, malgré mon absence de poils incarnés. Mais je suis contrainte d’avouer que je préfère la sensation sur la peau après un vrai gommage (mes préférés absolus de tous les temps, ceux de Rituals !)

Quant à la tête de massage, j’étais très impatiente de la tester, c’est vrai, mais en pratique, ce n’est pas du tout quelque chose que je prend le temps de faire dans la vraie vie. Ça fait partie de ces choses que j’aimerais bien faire, mais qui, en pratique, passent à la trappe. J’ai pas assez d’heures dans une journée.

Mais du coup, vous pourriez quand même profiter de mon expérience. Si vous vous dites que ces accessoires sont indispensables pour vous, posez-vous la question, à savoir : Est-ce que vous prendrez vraiment le temps de les utiliser assez régulièrement pour qu’ils fassent une différence ?

Parce que l’autre différence qui n’est pas anodine est le prix. Le Silk Epil 9 SkinSpa avec tous les accessoires présentés ici vous coutera CHF212.- Il semblerait qu’il soit aussi disponible sans tous les accessoires pour 174.- mais là je n’ai pas réussi à savoir exactement ce qui était inclus ou pas. Le Silk Epil 3, qui est toujours disponible, est lui vendu pour un peu moins de 70.-

Sur le site de Braun aux USA, on peut rapidement comparer les prix de toutes les versions (parce qu’il y a aussi le 5 et le 7) alors si ça vous intéresse, je vous mets le lien ici.

Quant à moi, comme je vous l’ai dit, je n’utilise malheureusement pas tous les accessoires qui sont livrés avec le Silk Epil 9. Je ne doute pas qu’ils soient bien, mais dans ma vie de tous les jours, ils n’ont pas la priorité et du coup à la fin de la journée, il ne me reste pas de temps pour les utiliser. (Je préfère vous écrire des articles par exemple.)

Au delà des accessoires, la bête de base du Silk Epil 9 est à mon avis nettement mieux que celle du Silk Epil 3. Notamment parce que l’épilation est plus rapide, mais aussi parce que je trouve que la tête de l’épilateur ‘s’installe’ mieux contre ma peau. En vrai, je pense qu’on dirait qu’elle est plus ergonomique. Mais j’avais envie de vous transmettre cette sensation que l’appareil arrive mieux à se poser contre ma peau. Du coup, il s’installe. CQFD. Il y a cette idée de confort. Enfin, on s’arrache les poils et ça reste désagréable, mais c’est plus confortable avec le 9.

Si je ne l’avais pas reçu, je ne suis pas certaine que je me serais offert le Silk Epil 9 parce que ça représente quand même un investissement et si j’avais du y réfléchir j’aurais probablement réalisé toute seule que je n’utiliserais pas beaucoup les autres accessoires. Cela dit, il aurait été vraiment dommage que je ne découvre pas un appareil qui me permette de m’épiler où je veux, sans cordon, et en économisant un quart de mon temps !

Vous utilisez aussi un épilateur ?

x
Macha

*produit offert pour considération