Ma nouvelle routine de teint | YSL encre de teint, Urban Decay naked concealer et Laura Mercier loose setting powder

Depuis quelques temps, j’utilise de nouveaux produits pour faire mon teint, depuis un bon moment maintenant d’ailleurs parce qu’il y en a deux que j’ai déjà terminé et racheté.

Ils ne sont pas tout à fait parfaits, mais ils sont nettement mieux que tout ce que j’ai pu tester à ce jour et c’est pourquoi j’ai envie de vous en parler.

En préambule, laissez-moi vous rappeler mon type de peau: j’ai la peau grasse bien qu’un peu déshydratée. Mes principaux problèmes sont donc que je brille, mais aussi que le fond de teint peut avoir l’air épais car la surface de ma peau n’est pas particulièrement lisse (en particulier autours des sourcils et du nez), et au bout d’un moment, la surface du fond de teint se casse, et fait un effet d’écailles qui n’est pas très joli.

Pour ce qui est des cernes, je n’en ai pas beaucoup, mais je cherche quand même à camoufler une légère teinte bleutée, et j’ai le pli de la baleine sous les yeux (une grande ‘ride’ qui n’en est pas une car je l’ai depuis la naissance) dans lequel l’anticerne aime aller se cacher.

Alors voilà pour les problèmes et voici comment ces nouveaux produits m’ont aidé à les résoudre (en tout cas en partie.)

Le premier produit qui a fait une entrée fracassante dans ma routine est le fond de teint Le teint encre de peau d’Yves Saint Laurent.

C’est un fond de teint que j’ai acheté sur la recommandation de Karine de Nailderella, et à ce jour c’est le fond de teint qui tient le plus longtemps sur ma peau sans briller, ou s’écailler. Bien que lors des grandes journées il finisse aussi par me lâcher.

J’apprécie aussi beaucoup ce fond de teint car il est très léger, je ne le sens pratiquement pas sur ma peau ce qui est très agréable. Après une couche fine, la couvrance est moyenne, mais on peut aussi l’augmenter en ajoutant une deuxième couche. Le résultat est bien évidemment moins naturel avec deux couches mais il reste confortable.

Les bémols sont le prix et la contenance. A près de CHF 80.- pour 20ml, il n’est vraiment pas donné. D’autant plus que presque tous les autres fonds de teint sur le marché (y compris chez YSL) contiennent 30ml de produit.

Mais bon, comme à ce jour c’est le meilleur que j’ai testé, je continuerai de l’acheter jusqu’à ce que je trouve mieux. Je viens de terminer mon premier flacon et j’entame le deuxième.

Le produit que j’utilise ensuite est le fameux Naked Concealer d’Urban Decay dont tout le monde parle. J’ai suivi le troupeau de mouton et j’adore !

J’aime particulièrement utiliser ce correcteur sous les yeux car il a une couvrance suffisante pour mes cernes tout en ayant une teinte légèrement jaune qui sert à illuminer (c’est aussi du à la teinte que j’ai choisi évidemment) et une formule pas trop sèche qui permet de moins marquer les plis sous les yeux.

Cela dit, je l’utilise pour camoufler les éventuels rougeurs que le fond de teint n’aurait pas réussi à cacher (autours du nez et des sourcils) ainsi que les éventuels boutons ou cicatrices. Alors dans les règles de l’art il faudrait deux teintes différentes pour faire ces deux choses (boutons et cernes) mais en pratique, je trouve que ça va bien comme ça.

Ce qui est peut-être le plus bluffant avec cet anti-cernes par contre, c’est la tenue. En effet, à la fin de la journée, quand la majorité de mon fond de teint s’est fait la malle, on voit la limite entre l’anti-cerne et le fond de teint, car le fond de teint n’est plus là mais l’anti-cernes si. Il faut s’approcher relativement près pour le voir et du coup, en vrai c’est pas aussi horrible qu’on pourrait le croire. Mais cela veut bien dire que cet anti-cernes a une excellente tenue (bien que pour être tout à fait honnête, je me dois de vous dire qu’il ne tient pas tout à fait aussi bien sur le reste du visage, où j’ai la peau un peu plus grasse)

En résumé, j’aime cet anti-cernes car il camoufle très bien tous les petits défauts que je souhaite camoufler et il a une bonne tenue.

Enfin pour fixer tout ça, ma nouvelle poudre chouchou, un autre favoris sur la toile, la fameuse Loose Setting Powder de Laura Mercier, dans la teinte Translucent. (Elle n’a donc pas de couleur)

J’ai été complètement bluffée par cette poudre dès la première utilisation. Je l’ai utilisé pour faire du ‘baking’ sous mes yeux (c’est cette technique qui consiste à appliquer une poudre libre, par-dessus son anti-cernes, en couche épaisse avec un beautyblender (ou une autre éponge) mouillé, de la laisser poser quelques minutes puis d’ôter l’excédent délicatement avec un pinceau) et là j’ai retrouvée ma peau aussi lisse qu’un miroir. Tous les petits plis et ridules avaient été complètement gommés.

Et j’ai testé, l’effet marche sur l’ensemble du visage. Si on presse cette poudre par dessus son fond de teint à l’aide d’une éponge ou d’une houpette, on arrive à lisser le grain de peau de façon tout à fait bluffante. Par contre, sur moi, l’effet ne dure par très longtemps. Sous les yeux, tout va bien, mais sur le reste du visage, alors que ma peau devient un peu plus grasse au fil de la journée, la poudre ‘vieillit’ mal et finit par donner l’impression d’une couche épaisse de maquillage ce qui n’est pas très joli.

Du coup, sur le reste du visage je préfère utiliser cette poudre avec un pinceau car l’effet est joli et très léger.

Ce n’est pas la meilleure poudre si vous cherchez quelque chose de très mattifiant et dont l’effet mattifiant dure, mais si vous cherchez une poudre légère pour fixer votre maquillage, je ne peux que vous la conseiller.

Tout le monde déplore qu’elle soit chère, alors c’est vrai que ce n’est pas bon marché, mais il y a énormément de produit dans un pot (trois fois plus que pour la plupart des poudres libres sur le marché (notamment celle de NYX)) donc au final on ne s’en sort pas si mal.

Et justement, en parlant d’appliquer sa poudre un pinceau, voici mon nouveau chouchou pour appliquer ma poudre. Il s’agit du pinceau 07* de chez Kiko.

J’ai d’abord été un peu surprise par sa forme quand je l’ai reçu, mais en fin de compte c’est une très bonne idée et je me demande pourquoi plus de marque ne le font pas.

Si l’on veut appliquer sa poudre dans les règles de l’art, le mieux est de la déposer sur le visage, plutôt que de l’étaler comme on le fait souvent. Donc de tapoter son pinceau plutôt que de le frotter comme on aurait tendance à le faire.

Ça évite ainsi de déplacer le fond de teint et l’anti-cerne qui sont dessous. Et pour ce faire, la forme de ce pinceau est plus adaptée que celle d’un pinceau traditionnel.

En plus, comme c’est Kiko c’est plutôt bon marché, maintenant assez facile à trouver en Suisse, et le look bien que très simple est assez joli.

Alors si j’ai besoin que mon teint soit un peu plus travaillé que d’habitude et si je veux qu’il tienne un peu mieux, en ce moment, c’est vers ces produits que je me tourne.

J’espère que cet article vous aura été utile !

Quels sont vos produits favoris pour le teint ?

x
Macha

*produit offert pour considération

  • Coucou Macha! L’anticerne, il faut que je l’essaie! en ce moment, j’utilise celui de Sephora que j’aime bien mais je suis toujours à l’affut de nouveautés donc tentées par celui d’UC!
    Et oui, le fdt de YSL est vraiment épatant. Ma sœur qui ne met pas de fdt me l’avait emprunté quelques fois et elle a succombé aussi :p J’aime bien l’effet no-makeup qu’il donne. Sinon entre-temps j’ai essayé le maestro fusion d’Armani et il est très semblable. Il n’est pas moins cher cependant..

  • Myrtilla

    Tentatrice ! 😛 J’ai trop envie de tester le fond de teint YSL maintenant ! Sinon il y a celui de Guerlain qui est vraiment bien, tu devrais l’essayer franchement ! 🙂

  • Pingback: J’ai testé les produits pour le teint Shiseido | Synchro Skin est le meilleur fond de teint du monde – Feathers and Brushes()